APPROCHE PHILOSOPHIQUE

Manuel approche philosophique

Le Viet-Vo-Dao est aujourd’hui à la portée de tout le monde et cela par sa philosophie pacifiste et son but humain

Le Viet-Vo-Dao est né au Vietnam mais sa véritable patrie est le Royaume Sans Frontière des Hommes.

Le Viet-Vo-Dao, notre Art Martial si noble et si sacré doit être préservé de toutes déformations. Il doit être compris non pas comme une simple technique martiale mais comme un large mouvement mondial d’éducation visant à élever la valeur de l’Homme.
Il exige une participation de tous et une organisation sérieuse.
Il nous appartient donc de bâtir notre édifice et de le maintenir dans sa dignité.

Etre Viet-Vo-Dao Sinh c’est être conscient du destin humain; c’est être capable d’assumer sa responsabilité envers les autres et envers soi-même: C’est rechercher constamment l’équilibre en toute chose. L’harmonie est l’âme du Viet-Vo-Dao; la persévérance et la modestie, la valeur du pratiquant.

La grandeur de la voie du Viet-Vo-Dao est celle qui fait de chaque pratiquant, un ami sincère des hommes et non un ennemi plus fort parmi les ennemis. Vivre pleinement, c’est vivre en parfaite concordance avec les autres et non pas isolé dans l’orgueil d’un souverain.

Le Viet-Vo-Dao est un art de la vie et non un art de la mort. Malgré ses techniques plus que redoutables, l’âme du Viet-Vo-Dao
réside profondément dans la recherche de l’harmonie entre l’intellect et le corporel, entre l’homme et la nature, entre l’homme
et la société; c’est développer la puissance cachée en chaque personne, pour atteindre l’équilibre suprême dans l’épanouissement.

La grandeur de l’homme réside dans sa simplicité, la bonté et la volonté. La grandeur d’un art martial réside dans ses richesses sa beauté et son but humain.

Pratiquer le Viet-Vo-Dao c’est chercher à s’élever, à vaincre l’égoïsme, la faiblesse et la paresse d’esprit. Pratiquer le Viet-Vo-Dao c’est combattre la peur et l’étroitesse d’esprit. C’est chercher l’ouverture vers une juste vision des choses.
La meilleure façon de tuer un ennemi est de le transformer en un ami…

Maître PHAN HOANG

(Extraits de ses allocutions à Paris, Automne  1974 et dans la région Limousin au printemps 1972 lors de la création de l’international Viet-Vo-Dao)

Philosophie du Vovinam Viet Vo Dao

Né avec le peuple vietnamien, Le Viet Vo Dao s’est imprégné de sa sagesse, et possède ainsi un code d’honneur digne de l’histoire héroïque de cette nation.

Sa devise: Etre fort pour être utile (signifie que le pratiquant de Viet Vo Dao: VVD Sinh doit être responsable envers la société).

Pratiquer le Viet Vo Dao c’est entrer dans une grande communauté mondiale où la fraternité des hommes est fondamentale et l’amitié est au dessus de toutes considérations raciales, politiques et religieuses.

Son Salut: la main d’acier sur le cœur de bonté.

Ce simple geste fait en entrant et sortant du tapis, exprime le respect du pratiquant pour le lieu d’entraînement qui est sacré. Il marque aussi le moment opportun où l’on doit dégager de son esprit tout souci familial ou professionnel pour vivre pleinement le Viet Vo Dao. Notre conduite doit être exemplaire: tenue correcte, pas de cigarette, de bavardage, ni d’attitude irrespectueuse… N’oublions pas que se vaincre soi-même est beaucoup plus difficile que vaincre ses adversaires.

Le salut fait au début et en fin de cours, symbolise le respect et la reconnaissance que l’on fait aux créateurs de l’art martial.
On prouve par ce salut que l’on ressent leur présence dans le lieu où l’on pratique. Même absent physiquement, ils sont là pour nous aider.

On salue de même le professeur, car il est le dépositaire des techniques et il est celui qui a fait le chemin avant soi.

Celui que l’on fait entre chaque pratiquant est d’abord un signe de reconnaissance. De plus on montre ainsi que l’on va pratiquer dans le même esprit. Emprunt de respect il prouve à l’autre que l’on va travailler en harmonie avec l’idée de désintéressement et de don de soi pour l’aider à progresser.

Aspect technique du salut:

– Chuan Bi  : préparez vous (En lap tan les deux bras tendus devant vous, mains ouvertes)
– Nghiem    : en garde (En lap tan les deux viennent se serrés aux hanches)
– Nghiem lê: Soyez prêt (En lap tan la main droite vient sur le cœur, le poing gauche fermé le long du corps)
– Lê : Saluez (En lap tan incliner le buste jusqu’à ce que le poing gauche arrive à la hauteur du genou)

Symbole du Vovinam VVD:
Le Bambou, image de la droiture, de la souplesse, de la constance  et du désintéressement.

Principe du Vovinam VVD:
Harmonie entre la Force et la Souplesse.

But du Vovinam VVD:
Formation de l’Homme Vrai, en dehors de toutes considérations politiques, raciales ou religieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 7 = vingt un