HISTORIQUE DU VIET VO DAO ET DU VOVINAM:

On s’accorde à honorer l’Empereur Hung Vuong 1er, fondateur du Vietnam, comme fondateur des arts martiaux vietnamiens.
C’est la dynastie des Hung-Vuong(2879-258 av J.C) qui est officiellement reconnu comme fondateur du Viet Vo Dao.
Chaque année, le Viet Vo Dao célèbre son anniversaire vers l’époque de Pâques.
En réalité le VVD est issu du peuple vietnamien et notamment de la couche paysanne et a évolué avec lui au cours de ses terribles combats contre les agresseurs venus de toutes parts depuis quelques milliers d’années.

La période de formation et de développement (2879 av J.C – 1527 ap J.C)

Débutée en 2879 av J.C, sa première grande période fut 1284 (ap J.C) avec le généralissime Tran Huong Dao qui réunit toutes les écoles d’arts martiaux pour faire face à la menace des Huns.
Elle connut son apogée sous la dynastie des Trân 1225-1400 ap J.C et sous le règne de l’Empereur Quang Trunq où le VVD faisait partie de la culture ( la pratique étant obligatoire pour les jeunes ), et c’est à cette époque que furent crées les grades: Licences les Arts Martiaux, Docteur des Arts Martiaux ainsi que la Giang Vo Duong ( Academie des Arts Martiaux)

La période de la division (1527-1802 ap J.C).

Cette période marque la division du pays et la lutte entre les seigneurs. Les rivalités, les antagonismes ont fait que le Viet Vo Dao fut divisé en différentes écoles. Heureusement des Maîtres constituèrent le corps des sages pour assurer la transmission des connaissances.

La période de l’oubli (1802-1945).

Sous la domination française (1863-1945), le VVD fut complètement brisé à tel point que les jeunes ignoraient  la plupart du temps son  existence. Heureusement, l’entraînement se poursuivit dans la clandestinité,avec des élèves, des disciples soigneusement sélectionnés.

La période de la renaissance et la création du Vovinam Viet Vo Dao (1938).

Elle a commencé avec le Maître Nguyen Lôc, l’homme qui a consacré toute sa vie pour faire jaillir des connaissances millénaires, une nouvelle ère du Viet Vo Dao.Le Maître Nguyen Lôc naquit en 1912 à Huu Bang, province de Son Tay, au Tonkin, Vietnam. Dès son jeune âge, il se consacra à l’étude de l’Art Martial et de  la philosophie vietnamiens. Sur les conseils de son Maître et afin de bénéficier de l’enseignement des maîtres les plus compétents, il partit en voyage dans tout le pays. Il entreprit discrètement en 1938 d’importants travaux de  recherches en vue de codifier les techniques disséminées dans diverses écoles sur tout le territoire.
Il commença à structurer les techniques, les transforma avec l’esprit créatif, imposa les principes de base, des méthodes d’entraînement afin de donner au peuple vietnamien un Art Martial codifié et unifié. Il l’appela Vo Vietnam (Art Martial Vietnamien).
Sept ans après, en 1945, le Maître présente officiellement le mouvement à Hanoï et dispense son enseignement au grand public.
Après une période de développement et ayant pour objectif de la propager à l’étranger, sur les conseils de ses proches le Vo Vietnam devint Vovinam pour en faciliter la prononciation. Il mit à la lumière les fondements philosophiques de l’Art Martial Vietnamien afin de redonner au Vovinam sa véritable vocation.
Ainsi fut lancé le mouvement Vovinam Viet Vo Dao.

D’après Maître Nguyen Loc, les Arts Martiaux Vietnamiens doivent rappeler aux pratiquants leur devoir:
– envers la Patrie (Viet-Nam) : Viet
– envers leur corps (Art- martial) : Vo
– envers leur Esprit (Voie) : Dao

En 1960, avant de s’éteindre à  Saïgon, entouré de ses disciples, le Maître a prononcé ses derniers vœux et laissé son testament, ses œuvres ainsi que d’ancien livres. Il a également désigné son successeur Maître Lê Sang, et conseillé à ses disciples d’aller propager le Viet Vo Dao dans le monde. Maître Lê Sang devenu Patriarche et le Conseil des Maîtres ont établi un plan de développement du mouvement.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 + = quatorze